Guide pratique du sommeil

Tout d’abord, que signifient les cycles du sommeil ?

Une bonne nuit de sommeil comprend en moyenne 4 à 5 cycles d’environ 90 minutes chacun. Chaque cycle se compose de différentes phases : l’éveil, le sommeil lent, suivi par le sommeil paradoxal et se terminant par l’éveil, ensuite un nouveau cycle prend place.

Nous allons développer chaque phase plus en détails :

1 – L’état d’éveil : cette période intermédiaire sépare chaque cycle de sommeil, ce moment se caractérise par un sommeil assez fragile et léger.

2 – La phase de sommeil lent : elle comprend 4 stades :

  • Stade 1 : sommeil lent très léger ou encore appelé période d’endormissement
  • Stade 2 : sommeil lent léger
  • Stade 3 : sommeil lent profond
  • Stade 4 : sommeil lent très profond

Les deux derniers stades jouent un rôle primordial pour la récupération de la fatigue physique et intellectuelle.

3 – La phase du sommeil paradoxal : c’est durant cette période que l’activité du cerveau se rapproche le plus de celle de l’état de veille. Ce moment est qualifié de sommeil du rêve.

Quelques conseils pour améliorer son sommeil :

  • Se mettre au lit doit figurer dans votre liste de priorités.
  • Essayer de vous relaxer et de faire le vide dans votre esprit avant l’heure du coucher.
  • Essayer de dormir à la même heure chaque soir afin de réguler votre horloge interne.
  • Mettez en place une routine ou une sorte de rituel pour vous endormir plus facilement comme par exemple se démaquiller, boire une infusion, lire quelques pages de son bouquin.
  • Faire de l’exercice de manière régulière en évitant de se rapprocher de l’heure du sommeil.
  • Eviter les stimulants tels que le café ou le thé ou encore les excitants tels que l’alcool.
  • Créer une atmosphère propice au repos dans la chambre ce qui inclut d’éteindre la lumière, minimiser les bruits et garder la température ambiante proche de 18°C.
  • Eviter de fumer des cigarettes avant de vous mettre au lit. Cela retarde l’endormissement et nuit à votre santé de manière générale.
  • Changer de literie tous les 10 ans au maximum.

Quelle est la position adéquate pour un sommeil réparateur ?

Pour les personnes présentant des syndromes d’apnée ou encore des ronflements, la position sur le côté est préférable.

Dormir sur le dos augmenterait le risque d’apnée du sommeil en favorisant le risque d’obstruction sous l’effet de la pression atmosphérique sur la base de la langue et du voile du palais.

La position sur le ventre est quant à elle généralement déconseillée car elle engendre une contrainte au niveau de la colonne vertébrale. Pour les personnes à mobilité réduite ou encore les personnes présentant certaines douleurs, il est préférable de changer de position durant la nuit pour minimiser les risques d’ankylose.

L’importance du matelas pour le sommeil :

Selon plusieurs études européennes, une population de mauvais dormeurs pourrait récupérer entre 40 et 50 minutes de sommeil juste en remplaçant son matelas de 10 ans d’âge par une literie neuve.

L’orientation du lit est-elle importante ?

Rien n’a été démontré quant à l’incidence de l’orientation du lit sur la qualité du sommeil. Toutefois, certaines personnes considèrent qu’orienter son lit suivant l’un des 4 points cardinaux a des effets bénéfiques sur leur endormissement, surtout au nord.

L’organisation de la chambre à coucher :

Préférer les lumières tamisées et les couleurs douces telles que les pastelles, en évitant la lumière du lever du soleil. La température ambiante doit avoisiner les 18°C. Faites donc attention à ne pas surchauffer en hiver. Essayer de garder votre chambre à coucher en ordre afin d’éviter l’anxiété et de favoriser l’endormissement.

Passer en revue tous ces conseils avant de consulter votre médecin traitant. Cependant, si vos soucis de sommeil persistent malgré vos efforts, il sera alors souhaitable d’avoir recours à une aide médicale.

La sieste est-elle bénéfique ?

Dans certains pays, la sieste de l’après-midi est presque une obligation ! Ce moment de détente et de relaxation ne signifie pas forcément que le sujet est en manque de sommeil. Cependant, ce besoin peut quelques fois correspondre à une privation de sommeil et donc à une nécessité de récupération.

Comment choisir son matelas à ressorts ?

Si vous êtes décidé à changer votre matelas à ressorts, toutes les informations dont vous aurez besoin sont dans ce guide conseil gratuit.

En effet, il existe différents types de matelas à ressorts : les biconiques, les ensachés et les multi-spires. Vous trouverez donc les caractéristiques de chacun dans notre guide pour vous aider à faire le bon choix.

Comment choisir votre matelas en mousse ?

Notre guide conseil répond à vos interrogations gratuitement. Un maximum d’informations sur les matelas en mousse est fourni en ligne sur notre site web.

Considérant la variété de choix offerte sur le marché, il n’est pas évident de choisir sa nouvelle literie : matelas en mousse de polyéther, en polyuréthane, en bultex ou encore en latex. Ce guide conseil gratuit a été développé pour vous conseiller sur les matelas en mousse. Nous espérons qu’il vous aidera à faire facilement votre choix.