Quel type de chauffage au bois choisir

Le chauffage au bois est le plus ancien des type de chauffage connu. De nos jours, loin d’avoir perdu son attrait, le chauffage au bois connaît un nouvel engouement. Les principaux avantages du chauffage au bois ont toujours été le coût très bas de cette énergie et sa facilité d’approvisionnement. Le kilowattheure de chauffage le moins cher reste celui produit par le bois de chauffage. Le principal inconvénient du chauffage au bois était encore il y a peu, la pollution due à la combustion imparfaite du bois. Grâce aux progrès réalisés par les fabricants, le chauffage au bois devient exempt de cet inconvénient en voyant les chaudières, les cheminées et les poêles être équipés de systèmes performants.

Le système de double combustion notamment équipe désormais les appareils de chauffage au bois les plus performants. La double combustion consiste en un système de recyclage des gaz et des particules imbrûlés en première combustion qui sont réchauffés et réinjectés en partie haute de la chambre de combustion. Comparable à la postcombustion d’un réacteur d’avion, la double combustion provoque un deuxième étage de combustion qui élève la puissance de chauffage tout en détruisant les particules et gaz imbrûlés en limitant les rejets polluants dans l’atmosphère avec le recours éventuel à un catalyseur supplémentaire. Parallèlement à ce système de double combustion, les constructeurs de systèmes de chauffage au bois ont amélioré l’isolation des poêles, cheminées et chaudières à bois afin d’améliorer leur rendement et leur capacité d’accumulation.

Si, jusqu’alors, un feu de bois ronflant produisait une chaleur intense mais de courte durée, l’amélioration de l’isolation et de l’accumulation ont permis aux appareils de chauffage au bois de conserver beaucoup plus longtemps la chaleur emmagasinée et de la diffuser lentement dans l’habitat. Un appareil de chauffage au bois moderne capable d’accumulation peut ainsi diffuser pendant prés de vingt quatre heures la chaleur produite par un feu de bois de quelques heures. La ressource en bois, en France tout au moins, est totalement à même de faire face au nouvel engouement de la population pour le chauffage au bois. De plus, l’utilisation du bois comme combustible de chauffage redonne du dynamisme aux sylviculteurs et exploitants de la filière bois qui trouvent dans la production de bois de chauffage les revenus nécessaires à maintenir les activités d’entretien et de réimplantation de la forêt française.

L’adoption des nouveaux appareils de chauffage au bois qui ont réussi à limiter la production de gaz à effet de serre et de particules polluantes est favorisée par la mise en place d’un crédit d’impôt en faveur des appareils utilisant les énergies renouvelables au même titre que les panneaux solaires et les pompes à chaleur.