Le syndrome de la douleur cranio-faciale

Une pathologie au niveau de la tête peut créer des douleurs désagréables sur la structure cranio-faciale, cela s’appelle le syndrome de la douleur cranio-faciale. C’est un ensemble d’algies qui touchent la boîte crânienne et toute la partie du visage dont la douleur peut être très intense. Les douleurs concernent l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire, bouche, dents), le muscle du visage et le cerveau. Cette maladie peut toucher toutes les personnes, quel que soit leur âge ou leur sexe. Nous allons détailler dans cet article les informations concernant cette maladie mystérieuse.

Les principales causes du syndrome de la douleur cranio-faciale

Le syndrome de la douleur cranio-faciale est une maladie provoquée par de multiples facteurs. Il peut être la conséquence d’un trouble des nerfs telles que la migraine, la céphalée vasculaire de Horton et d’autres céphalées de structures endocrânienne et exocrânienne comme les névralgies (du trijumeau, du glossopharygien, d’Arnold ou occipitale, et post-herpétique). Il est aussi la conséquence d’un dysfonctionnement temporo-mandibulaire, d’un abcès dentaire, d’une tumeur sur la sphère cranio-faciale ou d’une sinusite. Des troubles neuro-musculaires constituent également la source de cette maladie telle que la Carotidinia ou les douleurs dans l’artère carotide et l’artérite de l’artère temporale. D’ailleurs, les infections ou blessures au niveau de la tête et du visage dues à des traumatismes ou après une chirurgie cranio-faciale peuvent également constituer des causes du syndrome de la douleur cranio-faciale.

Les symptômes d’une douleur cranio-faciale

Une douleur cranio-faciale se présente sous plusieurs signes qui sont parfois difficiles à diagnostiquer. Selon l’avis de audiologiste gatineau pour déterminer si les symptômes sont ceux du syndrome ou non. Le symptôme le plus évident est la sensation de douleur à l’oreille, caractérisée par un acouphène unilatéral ou un bourdonnement incessant ou encore l’impression d’avoir une oreille bouchée. Des maux de tête intenses, des douleurs aux dents et des sinus présagent aussi cette maladie. En outre, un mal ressenti lors du claquement de l’articulation de la mâchoire et une douleur sur les muscles du visage font également partie de ces symptômes. Certains patients souffrent même d’une hypertension intra-crânienne et d’une irritation des méninges.

Comment traiter le syndrome de la douleur cranio-faciale ?

Pour traiter le syndrome de la douleur cranio-faciale, diverses méthodes sont possibles. En premier lieu, il y a le traitement à l’aide de médicaments ou de produits pharmaceutiques. Ce traitement à alléger ou faire disparaître la douleur grâce aux anti-inflammatoires et aux antibiotiques. Des opiacés ou des antiépileptiques peuvent également être prescrits selon les cas et suivant le diagnostic du médecin, notamment s’il s’agit de douleur neuropathique. En second lieu, le patient peut subir une intervention chirurgicale. Cette intervention aura lieu notamment si les douleurs persistent. Cette opération est certes risquée mais elle permet d’interrompre la transmission de la douleur vers le cerveau. Enfin, des séances de thérapie peuvent venir à bout du syndrome de la douleur cranio-faciale. Ces séances ne nécessitent, ni médicaments, ni intervention chirurgicale. Elles ont pour but d’apaiser ou de soulager autrement les douleurs ressenties par le malade.