Découvrir le métier de commissaire-priseur

Le commissaire-priseur est une figure indispensable lors de la vente d’objet dans une vente aux enchères. Il peut se spécialiser dans les ventes immobilières ; ventes publiques et vente de gré à gré etc. D’une façon générale, un bon commissaire-priseur doit être un excellent communicateur. Il est habile à parler à une vitesse élevée avec une prononciation claire. La capacité de contrôler une foule et la convivialité sont également des spécifiques primordiales aux succès professionnel. De plus, il doit avoir une bonne connaissance sur la nature des objets à vendre.

Qui est un commissaire-priseur d’art ?

Un commissaire-priseur d’art est le responsable numéro 1, de la vente des œuvres d’art au prix le plus élevé que possible, mais il ne s’agit pas que de l’aspect le plus connu de son travail. Dans la majorité des cas, le commissaire-priseur est la personne qui donne le prix de départ pour débuter la vente de la pièce, sauf si ses clients lui demandent un prix ou une réserve spécifique.

Pour cela, il doit avoir une excellente idée sur les différents types d’arts existants dans le marché local et international. De plus, il doit savoir connaitre les objets de contrefaçons et les reproductions ainsi leurs auteurs et leurs artistes. Le commissaire-priseur d’art commercialise aussi souvent la vente aux enchères, ce qui nécessite de cibler le bon groupe d’acheteurs potentiels. Une formation en marketing peut s’avérer nécessaire lors de la vente aux enchères et offre un CV plus complet pour montrer aux employeurs / clients potentiels. Cela lui permet ainsi de mieux gérer le grand public lors de la séance de la vente aux enchères et de les motiver afin qu’ils proposent des offres intéressantes pour l’objet. Le commissaire-priseur doit rester tout-au-long de la vente calme et doit  être capable de juger rapidement l’intérêt de la foule pour un article en particulier. Parmi les renommés de ce domaine, on peut citer Marc-Arthur Kohn.

Environnement de travail

Une grande partie des tâches du commissaire-priseur d’art se fait en coulisses : en recherchant de nouveaux objets d’art, en faisant une enquête sur les marchés cibles approprié pour un produit en particulier, en créant et en contactant un réseau d’amis des collectionneurs et des évaluateurs d’art, etc. Ces tâches sont le plus souvent effectuées dans un bureau. Cependant, les commissaires-priseurs travaillent également avec le public lors de la vente aux enchères, que ce soit dans une galerie, un studio ou une maison de vente. .

La plupart des commissaires ont créé leurs propres maisons de vente comme le cas de Marc-Arthur Kohn. Pour en savoir plus sur la nature des objets proposés dans sa maison de vente, vous pouvez y rendre et la visiter à 24 Avenue Matignon, 75008 Paris, France. Un large choix vous attend.

Exigences d’éducation

Selon l’un de plus renommé du métier Marc-Arthur Kohn, aucune formation n’est obligatoire pour obtenir une bonne carrière en tant que commissaire-priseur. Une excellente connaissance de l’art et des tendances actuelles sont une nécessité. Mais une formation en marketing, en relations publiques et des cours liés aux affaires sont un plus pour s’améliorer.