Premier tatouage: 3 conseils pour ne pas se tromper

Vous êtes sur le point de passer sous les aiguilles d’un tatoueur pour la toute première fois? Vous vous posez une multitude de questions? Vous craignez ne pas pouvoir supporter la douleur? Vous aimeriez pouvoir être certain de ne pas regretter votre geste à l’avenir? Ces quelques conseils, à lire avant de prendre rendez-vous, devraient vous aider à y voir plus clair. 

On réfléchit, on réfléchit et on réfléchit encore

Se faire tatouer est tout sauf un acte anodin. Bien que banalisé aujourd’hui, le tatouage n’en demeure pas moins aujourd’hui un dessin indélébile. Si, selon l’adage, il est préférable d’avoir des remords que des regrets, pas sûr que cela soit d’application dans le cas précis. Nombreux sont, en effet, ceux qui ont un jour sauté le pas avant de se maudire amèrement quelques années voire quelques mois plus tard.

Mieux vaut donc laisser couler un certain temps entre l’apparition de votre envie et sa concrétisation. Un mois, un an, dix ans, le délai est fonction de chacun. Il convient toutefois de l’allonger plus la personne est jeune ou particulièrement indécise.

S’il vous faut réfléchir à votre envie de tatouage dans sa globalité, le motif et l’endroit devront, eux aussi, être longuement pensé.

Le premier venu? Non!

Une fois le choix arrêté, il convient, une fois de plus, de ne pas se précipiter quant au choix du tatoueur. Ne vous ruez donc pas sur le salon le plus proche de chez vous. N’optez pas non plus sur l’artiste le moins onéreux ou le plus rapidement disponible. Choisissez avant tout quelqu’un de compétent, dont vous avez eu de bons échos et, surtout, avec qui vous vous sentez en confiance.

Et après?

Une fois votre tatouage réalisé, l’aventure ne s’arrête pas là. Pour votre santé et pour la bonne tenue de ce dernier, il vous faudra en prendre soin, tout spécialement lorsque vous vous exposerez au soleil. N’hésitez pas à vous renseigner quant à ces différentes mesures auprès de votre tatoueur à Neuchâtel ou ailleurs.