Pâte Fimo pour débutants : les règles à retenir

La pâte Fimo a rapidement détrôné la pâte à modeler classique, car contrairement à ce dernier, la pâte polymère peut garder la forme qu’on lui a donnée. De plus, ils ne contiennent pas de substances toxiques et leur utilisation est plutôt aisée. Pour les débutants, voici quelques informations à connaitre !

Comment choisir sa pâte Fimo ?

Avant toute chose, il faut réfléchir à ce que l’on souhaite créer avec la pâte Fimo, cela permet par la suite d’affiner ses choix à l’achat. L’idéal pour commencer est d’opter pour l’achat d’un kit qui contient diverses couleurs et les outils de base pour se mettre au Fimo. Il suffira par la suite de rajouter deux à trois couleurs pour obtenir de beaux rendus à l’utilisation. Opter pour les couleurs de base comme le blanc, le noir, le bleu et le rouge est intéressant pour un premier achat.

Il faudra ensuite penser aux modes de cuisson. Une pâte Fimo prend généralement quelques minutes à cuire, et ce, à une température de 110 °C. Pour éviter que la pâte ait trop pris, on choisit de bien surveiller la cuisson. Un petit bibelot prendra par exemple 25 minutes à se solidifier tandis que pour les objets un peu plus imposants, une cuisson d’une trentaine de minutes à une température de 180°C.

Ce qu’il faut savoir avant d’utiliser la pâte Fimo

débuter avec la pâte fimo1Avant de se lancer dans l’achat de sa pâte et de sa moule  pour pâte Fimo, il faudra penser à faire l’acquisition d’un mini-four éclectique. Il est en effet déconseillé de faire cuire sa pâte dans le même four qui sert pour la cuisine. Par ailleurs, la pâte polymère ne doit jamais être manipulée à mains nues si des coupures ou des égratignures se remarquent au niveau de la main au risque d’entrainer une grave infection. Il convient également de se laver les mains régulièrement lorsqu’on utilise fréquemment ces pâtes polymères. L’utilisation d’un gel antibactérien se révèle nécessaire à cet effet.

Comme les enfants ont la mauvaise habitude de trainer derrière eux des tâches, on choisit d’opter pour la prévention et de poser une protection à usage unique comme des feuilles de papier sulfurisé sur l’endroit où il va jouer. Cela permet non seulement de protéger le support des tâches, mais aussi d’assurer que la pâte reste bien en place. Enfin, pour ne pas se sentir étouffée lors de la cuisson de la pâte Fimo, il est intéressant de placer le four dans une cabane au fond du jardin ou au moins, de bien aérer la pièce dans laquelle on procède à la cuisson pendant toute la durée de celle-ci.

Pour réaliser ses premiers objets en pâte Fimo, il est conseillé d’y aller petit à petit, en commençant par des motifs classiques puis de travailleur par la suite deux couleurs et ainsi de suite jusqu’à ce que les mouvements deviennent plus fluides. Enfin, en ce qui concerne la conservation de la pâte Fimo, il est important de ne pas la laisser à l’air libre au risque de la voir durcir et se craqueler. Il vaut mieux refermer le sachet au moyen d’une pince ou d’un scotch avant de la ranger dans une boite hermétique en métal ou en plastique.