Les bonnes pratiques pour voyager sans se ruiner en 2018

Si le voyage est souvent considéré comme un luxe que peu de personnes peuvent s’offrir, de nombreux globe-trotters et routards peuvent témoigner du fait qu’il est possible de découvrir le monde sans dépenser une fortune. Bien sûr, ce serait difficile de séjourner dans un pays sans avoir les ressources financières suffisantes. Toutefois, il existe diverses astuces que l’on peut appliquer si on veut réduire ses dépenses et réaliser de belles économies sur son budget. Hébergement, transport, restauration et activités, tous les aspects sont concernés par ces bonnes pratiques. Voici un récapitulatif de ces solutions pour voyager pas cher en 2018.

Bénéficier d’un cashback sur les réservations et les achats

La meilleure façon de réduire ses dépenses serait que l’on se fasse rembourser une partie de la somme dépensée à chaque achat et réservation effectués. Le cashback est la solution tout indiquée pour les voyageurs qui souhaitent bénéficier de cette méthode très pratique. Pour ce faire, les routards peuvent intégrer une communauté d’acheteurs. Lors des préparatifs, il leur suffira ensuite d’utiliser leur compte de membres pour les réservations de trains, d’hôtels ou de voiture de location ainsi que les achats des équipements de voyages auprès des boutiques partenaires.

Avec les deals Cashback Lyoness, par exemple, les consommateurs bénéficient d’un pourcentage de remboursement allant jusqu’à 5 % du montant total de l’achat. L’utilisateur peut associer son compte Cashback à son compte bancaire pour plus de praticité. Ainsi, l’argent sera versé directement sans qu’il y ait des frais ou toutes autres formes de prélèvement. Le réseau Lyoness est constitué de plus de 90 000 partenaires à travers le monde. Des professionnels dans divers domaines y sont répertoriés. Ainsi, même durant leur séjour, les voyageurs pourront acheter ce dont ils auront besoin et bénéficier d’une remise bien qu’ils se trouvent à l’autre bout du monde. Par ailleurs, la plateforme Lyoness se décline en une version appli que l’on peut facilement installer sur les appareils mobiles.

Opter pour un hébergement pas cher

L’hébergement est l’un des postes de dépenses majeurs dans tout projet de voyage. Les vacanciers et aventuriers pourraient largement réduire leurs dépenses s’ils arrivaient à adopter les bonnes pratiques pour profiter des bonnes affaires. À défaut de ne pas avoir les équipements nécessaires pour pouvoir camper en pleine nature, la meilleure astuce consisterait tout simplement à trouver un logement pas cher. Les grandes familles ou groupes de voyageurs pourront toujours scruter les offres d’hébergement en ligne afin de dénicher une auberge de jeunesse peu coûteuse.

Cependant, l’autre bonne pratique consistera toujours à adopter les principes de l’économie de partage. En devenant membre sur l’un de ces sites d’économie collaborative, les routards pourront échanger avec des locaux et bénéficier de quelques nuitées couchsurfing (plans canapés). Le logement sera pratiquement gratuit dans certains pays comme les États-Unis et le Canada. Dans d’autres destinations, les couchsurfeurs pourront loger chez l’habitant et réaliser quelques tâches ménagères ou agricoles en contrepartie (wwwoofing).

Si les familles souhaitent se loger dans des résidences de vacances, des chalets ou dans des chambres d’hôtes, la plateforme cashback sera toujours la meilleure option. Il y a de fortes chances que le réseau de partenaires de l’enseigne compte de nombreux établissements ou groupes de particuliers proposant des maisons ou des appartements en location. Le remboursement permettra aux voyageurs de réduire les dépenses.

Travailler et voyager à l’étranger pour mieux finances ses dépenses

Pour les jeunes aventuriers, les globe-trotters ou encore les routards passionnés, la meilleure façon de voyager sans dépenser une fortune sera de trouver un travail dans le pays ou la région que l’on souhaite découvrir. Les offres comme le PVT (Permis Vacances-Travail) Canada sont assez intéressantes bien qu’elles soient souvent trop prisées. En alternative, on a toujours les offres d’emploi à l’étranger. En plus, les sites d’annonces sont nombreux sur la toile. L’astuce est de trouver un poste que l’on pourra occuper le temps d’un séjour. L’idée étant de gagner assez d’argent pour se payer l’essentiel durant le voyage. Mais les jeunes pourront également trouver leur vocation durant leur périple.

Parmi les opportunités les plus recommandées, vous avez en tête de liste les offres d’emploi en tant que professeurs de langues étrangères ou traducteurs. Ceux qui disposent de quelques expériences dans ces domaines peuvent tenter leur chance notamment s’ils ont prévu de découvrir un pays asiatique ou une région africaine. L’idéal serait toujours que le postulant dispose d’un certificat TEFL (teaching English as a foreign language) ou d’un DAEFLE (Diplôme d’Aptitude à l’Enseignement du Français Langue Étrangère) et qui fait qu’il a toutes les chances de se faire embaucher. Enfin, pour les véritables mordus d’aventures, devenir équipiers (skippers) sur un bateau de croisière est une occasion à ne pas manquer. Mais peut-être que les passionnés sont plus habiles dans les sports nautiques. Un poste de professeur de plongée ne serait pas de refus.