Le Régime Montignac

Le régime Montignac, appelé aussi le   « régime des managers » (car il s’est surtout développé dans les grand restaurants, auprès d’une clientèle qui voulait maigrir tout en continuant à manger de la haute gastronomie), est très à la mode actuellement. Montignac a eu le mérite de montrer que c’est tout à fait possible, qu’un régime ne consiste pas à se priver, et ses idées reposent pour l’essentiel sur des règles de bon sens (Je mange donc je maigris, de Michel Montignac).

C’est une variante du régime dissocié, ou encore de l’excellent régime Dukan. Les aliments à index glycémique élevé (carottes, pommes de terre, céréales raffinées…) sont interdits. Les autres aliments glucidiques sont permis, 2 à 3 fois par semaine, et consommés seuls.

Principe du régime Montignac:

Selon Montignac, la prise de poids serait liée à la consommation des mauvais glucides. Ces sucres rapides qui entrainent un pic d’insuline, provoquent un dysfonctionnement du pancréas et génèrent le stockage des graisses. Donc la production excessive d’insuline est coupable de la prise de poids. Éliminez les mauvais sucres, augmentez les gras et les protéines et vous maigrirez, à cause d’un procédé physiologique complexe qui n’a rien à voir avec les calories.
Ce n’est ni plus ni moins qu’un régime basses calories, même s’il obéit à certains principes spécifiques. Ce régime préconise la suppression des mauvais glucides (sucre, pain blanc, pomme de terre et surtout les frites, le riz blanc les pâtes, le maïs) en ne mélangeant jamais des glucides et des lipides lors du même repas (chocolat, lait, avocat, foie, noisettes). L’association protéines-lipides est autorisée ainsi que les bons glucides (pain et riz complet, lentilles, fruits, légumes). Ce régime permet de perdre quelques kilos.

1° principe :
Il est interdit de consommer conjointement graisses et sucres car cette association serait en grande partie responsable de la prise de poids excessive. Les viennoiseries tout comme le duo classique fromage ET dessert pris au cours d’un même repas sont a proscrire.

2° principe :
Les aliments contenant du sucre sont mis sous très haute surveillance. Parmi eux, le pain reste autorisé, à condition qu’il soit complet (pas de pain blanc). Dans la mesure où le régime est bien suivi, la perte de poids est d’au moins 5 kilos par mois. Et on peut tout à fait le prolonger si l’on doit encore perdre quelques kilos.

Les plus
– Notre plaisir est prévu au programme : dîner au restaurant, plats en sauce, desserts.
– On encourage la consommation de légumineuses, légumes et produits à grains entiers.
– Même en respectant les règles du jeu, on n’a pas vraiment l’impression de se priver et on peut se mettre au régime en toute discrétion.
– En supprimant un peu de vin par-ci, une part de fromage par-là et en surveillant votre alimentation, les résultats sont au rendez-vous.

Les moins
– On ne connaît pas les effets à long terme d’une alimentation riche en matières grasses et en protéines.
– On perd du poids parce qu’on mange moins. Une étude de l’Université Laval a démontré que les gens qui font ce régime consomment en moyenne 25 % moins de calories que les autres. Or, moins de calories = moins de poids!
– Cette méthode demande des connaissances importantes car il faut savoir quelles sont toutes les sources de glucides ou de lipides. Par exemple, il faut savoir que le fromage est une source de lipides, le riz (même complet) une source de glucides, etc.
– Assez gras, ce régime minceur a tendance à nous conforter dans nos mauvaises habitudes, au lieu de nous inciter à nous nourrir autrement, de façon saine et équilibrée.
– Attention aussi aux coups de fatigue, souvent dues au manque de sucre.

Description du régime / Etapes du régime Montignac

Une journée type :

Petit déjeuner : 1 fruit 20 min avant le repas, des céréales complètes, du pain complet, du fromage blanc à 0%, du café décaféiné ou du thé léger.
Déjeuner : de la viande ou du poisson, des crudités, des légumes (verts, chou, céleri, champignons…), de la salade et du fromage, de l’eau non gazeuse.
Dîner : de la soupe de légumes avec une noix de beurre, de la viande du poisson ou des œufs.
Un yaourt nature ou du fromage.