4 trucs à éviter pour aimer ses cheveux afros

j'aime pas mes cheveuxComment faire pousser ses cheveux plus vite ? Les cheveux afro, ça se démêle pas non ? Obligatoire le soin à chaque lavage ?

Pleeeein de questions tournent dans notre tête quand il s’agit de prendre soin de nos cheveux afro. S’ajoutent celles que nous posent les gens et auxquelles on ne sait pas toujours répondre (« mais pourquoi tes cheveux sont comme ça ?? »).

Ci-dessous une petite liste des choses à éviter pour se réconcilier avec ses cheveux afro :

1 – Envier les cheveux des autres : c’est le problème n°1… Vous vous souvenez de cette fois où vous avez vu une fille passer avec une chevelure de rêve et que vous l’avez regardée avec un mélange d’admiration et de haine ? Voilà, vous avez expérimenté la jalousie. Surtout après un retour au naturel, on passe par différentes phases et la jalousie en fait partie, nous l’avons toutes vécu. Pas assez bouclés, trop frisottants, pas assez de volumes, pas assez longs… Apprenez à aimer vos cheveux comme ils sont. Pour cela il faut découvrir ce qui les rend uniques (comme moi, vous avez les cheveux « mous » et vous pleurez à chaque tentative de twist out ? arrêtez le massacre et essayez autre chose). Soyez cré-a-tives ! La texture de vos cheveux ne définit pas sa beauté. Cela dépend uniquement de la qualité des soins que vous leur apportez.

2 – Copier une routine soin existante : pour rejoindre le point numéro 1, ne pensez pas qu’en faisant la même routine que quelqu’un vous aurez les mêmes cheveux (fut un temps j’ai cru à ce concept fantastique…). Il est primordial de constater par vous-même quel produit vous convient. C’est un long parcours semé d’embûches… Essayez d’identifier quel est le problème de vos cheveux et agissez en fonction : des cheveux secs=favoriser les produits à base d’eau, cheveux cassés=remettez en questions votre mode de démêlage etc… Peut-être que les shampoings ne vous conviennent pas ou bien que vous n’avez pas le temps de faire un soin en profondeur 2 fois par semaine ? Pour choisir votre routine et les produits qui vont avec pensez aux points suivants :

– Temps dont je dispose par semaine, pour faire une routine soin capillaire ?

– Quel est le temps de pose de tel produit ?

– Ce soins comporte-t-il un ingrédient que mes cheveux ne supportent pas ?

– Quel « outil » de démêlage est le plus adapté à ma texture ? (aux doigts, peigne, brosse ?)

3 – L’achat compulsif de produits : on tombe vite dans cette spirale infernale. Il y a tellement de choix et de nouvelles marques qui se créent tout le temps. Difficile de faire le tri dans cette offre gigantesque. Après avoir rempli une caisse entière de produits à moitié utilisés, j’ai décidé de prendre les choses en main car mon porte-monnaie commençait à souffrir gravement de cette situation. La règle d’or est la suivante : tant que ça marche on continue à l’utiliser. Parce-que je sais très bien ce qu’il se passe dans vos têtes frisées « mouais ce produit marche super bien mais si ce tout nouveau soin était encore mieux ?? ». Non chère amie, ce soin n’est pas mieux… Il fera juste un trou de plus dans ton budget.

4- Négliger les besoins de ses cheveux afro : « non mais NATUREL ça veut dire ce que ça veut dire non ? Pas besoin de me tartiner de 20 000 produits. Mois je suis nature à 100%, pas de shampoing, pas de « leave-in » pas d’hygiène toussa c’est du capitalisme ! » (avec la voix de la « connasse » de Florence Foresti svp). Et oui on entend parfois ce genre de discours un tout petit peu exagéré. On n’est pas obligées d’acheter ses produits, on peut les fabriquer (courage… « y’en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes » comme dirait l’autre). Pendant ma transition, je sortais, les cheveux « nus », fraîchement lavés au DOP aux oeufs, sans soin, sans rien. Ça faisait un style hein…. Un style « paille séchée au soleil du mois d’Août ». Les cheveux afros, c’est un peu plus de boulot quand même. Des soins posés plus longtemps, un entretien quotidien de l’hydratation… Mais ça vaut le coup quand on récolte de jolis compliments

5- Laisser votre coiffeur vous dire ce qui est bon pour vos cheveux : « mais vos cheveux sont morts ! va falloir couper 10 bons cm…! » – « mais non ça ne va pas les abîmer de les lisser sans sérum après un brushing… » – « vous avez les cheveux secs et cassants ? meuh non une couleur et des mèches ça va passer tout seul« .  Et non le coiffeur n’est pas toujours votre meilleur ami. Parfois, le coiffeur joue sur son statut de spécialiste du cheveu pour vous faire avaler tout et n’importe quoi. C’est comme ça que j’ai accepté il y a de nombreuses années, qu’un coiffeur me fasse un « Curl » (un défrisage suivi d’une permanente. Aïe.) qui ne présentait « absolument aucun risque ! vos cheveux seront magnifiques après ! ». Je vous laisse imaginer la suite (perte de cheveux au brossage par poignée, repousse lente, cheveux ternes…). Vous préférez faire votre soin chez vous ? Dites-le d’entrée. Vous pouvez également amener vos propres produits au salon (je le fais systématiquement). Quand il s’agit de VOS cheveux, c’est VOUS l’experte. Le coiffeur vous propose un service et ne doit en aucun cas vous imposer sa vision de vos cheveux. Attention, il ne faut pas non plus tout refuser en bloc… Si vous tombez sur un bon professionnel, passionné, alors là vous aurez probablement de superbe conseils.

Vous en voyez d’autres ?